referencement google Info!!!

L'âne mon ami

"J'aime l'âne si doux,
Marchant le long de houx,
Il prend garde aux abeilles
Et bouge les oreilles;
Et il porte les pauvres
Et des sacs remplis d'orge.
Il va près des fossés,
D'un petit pas cassé…"

Ces quelques vers de Francis Jammes, disent l'essentiel de la vocation de l'âne. Pendant des siècles, le cheval du pauvre a sillonné nos campagnes, tour à tour animal de trait et animal de bât, mais avant tout de somme.

referencement google Bienvenue

Bienvenue sur le site des amis des longues oreilles. Ce site a pour objectif de faire découvrir l'âne aux adultes, comme aux enfants, au travers d'activités variées. Il se veut aussi le moteur pour motiver les propriétaires à sortir leurs bourriquets du parc, et de prendre plaisir en leur compagnie.

referencement google

referencement google Qui sommes nous

Ane-aventure est une amicale d'âniers sans but lucratif, dotée actuellement d'une dizaine d'ânes.

Ane-Aventure a pour objectifs :
1. De favoriser la promotion de l'âne auprès du public.
2. De favoriser la découverte de l'âne par l'enfant au travers d'activités variées.
3. D'amener les âniers débutant à l'autonomie dans leur aventure.
4. De créer une dynamique et une convivialité lors de rencontres entre propriétaires d'ânes.

Pour atteindre ces objectifs, nous avons divers activités citée sur la page Nos activités

Afin qu'un maximum d'enfants puissent pleinement profiter des activités proposées, Ane-Aventure trouve leur financement partiel lors de prestations fournies aux sociétés locales, associations de commerçants, entreprises et communes, par exemple : Lors de balades attelées avec fondue dans les bois et vente de matériel de randonnée lors de manifestations. Pères Noël et manifestations diverses.

Faites un petit tour sur notre site. Contactez-nous. Et venez nous voir. A bientôt !!!

pic Après avoir besogné pendant des années au service de l'homme, l'âne avait été délaissé au profit des tracteurs. Ce charmant animal avait petit à petit disparu de nos paysages. Peu à peu les poneys avaient supplanté les ânes en tant qu'animaux de compagnie. Un phénomène de mode sans doute. Mais la mode est passagère et, depuis quelques années on peut voir de plus en plus d'ânes brouter dans nos prairies et accompagner bergers et moutons en transhumance. L'âne a de nouveau la cote! Jusqu'à quand ? C'est une bonne chose pour lui mais cela pourrait également devenir la plus triste si cette mode passait et que notre ami fidèle soit rejeté comme objet vieillot par notre société de consommation. De plus en plus nombreux sont ceux qui, pour leurs loisirs, leur plaisir ou leur activité professionnelle, font appel à nouveau à ce vieux compagnon. Et même si l'âne a quitté les champs où les machines l'ont remplacé, il retrouve les sentiers pour accompagner les randonneurs. Juste retour des choses pour lui, qui, par sa douceur et sa gentillesse suscite vite l'affection des enfants et l'admiration des plus grands. Faut-il voir dans sa malice son caractère affirmé et sa complicité naturelle ? Je laisse à chacun le soin d'y répondre en toute amitié pour nos amis aux longues oreilles.

Biollay Jean-Marcel

Testament de Ferdinand

Voici le testament de Ferdinand, l’âne globe-trotteur, rédigé un soir de grande misère… et qui vient d’être découvert dans la paille de sa grange. Oyez braves gens, et pleurez !

J’ai porté fidèlement le bagage, j’ai supporté la mauvaise humeur de Monsieur, j’ai brouté des choses imbroutables, et tout ça pour mourir misérablement loin des vertes prairies où j’ai vu le jour. Au cas où je ne reviendrais pas de cette équipée, voici mes dernières volontés :
Moi, Ferdinand, sain de corps et d’esprit, large de ventre et haut d’oreilles, j’ai écrit ceci le dix-huitième jour du mois d’avril de l’an de grâce mille neuf cent nonante et cinq, afin que nul n’en ignore :
Je lègue mon sac d’avoine, ma provision de foin, et ma pierre à sel à mes compagnons de pré.
Je lègue mon licol à la Fondation qui pérennisera ma mémoire et contera l’histoire de mes souffrances.
Je lègue ma longe au Musée des Esclaves.
Je lègue mes oreilles à la science, pour que la voix de la raison se fasse entendre chez les hommes.

Ferdinand


referencement google